La Sabine

Dès le départ, l’absence de pancarte et de balisage donne le ton de la rando. Un excellent chemin mène du barrage de Riète à la cabane de Quioulès mais après c’est de la sente intermittente, du chemin de vaches ou de rares cairns. Tout le charme de ce massif sauvage.

DSCN6888.JPG

parcours sabine.PNG

Départ de la centrale électrique de Laparan à 1100 m.DSCN6748.JPG

A la passerelle de Quioulès à 1608 m:DSCN6765.JPG

Comme à mon habitude, je n’ai pas lu le topo et je ne sais par où monter pour aller au pic de la Sabine. Je laisse le gros sac et je monte direct dans la forêt en suivant la rive gauche du ruisseau de Carau:DSCN6773.JPG

Après 20 min de montée raide, je rejoins une sente cairnée qui s’avère être le chemin.

L’étang de Carau inférieur:DSCN6783.JPG

Je perd la sente, au loin, le pic de la Sabine:DSCN6787.JPG

Le second étang de Carau, j’hésite un peu pour monter direct par le couloir:DSCN6790.JPG

Au sommet (2561 m) , l’étang de Mille Roques:DSCN6800.JPG

Le pic de Thoumasset avec l’étang sans nom que je verrai le lendemain et le pic de l’étang Blaou:DSCN6802.JPG

Etang de la Sabine d’en bas:DSCN6805.JPG

On voit la cabane:DSCN6813.JPG

Je ne savais pas si du pic, on pouvait descendre directement sur la cabane. Ca descend tout de même bien, je ne regrette qu’à moitié d’avoir laissé le sac à Quioulès.

Les vallées de gauche à droite : Coume de Jas, Rebenne, Seignac:DSCN6817.JPGA la descente:DSCN6821.JPG

DSCN6833.JPG

De Quioulès à La Sabine, il y a un chemin (de vaches) , jasse à 1750 m:DSCN6835.JPG

A la cabane de la Sabine:DSCN6845.JPG

Montée directe à l’étang de la Sabine d’en bas avec un régal de framboises.

La crête de la Soulane au fond:DSCN6849.JPG

Etang de la Sabine d’en haut:DSCN6861.JPG

L’étang sans nom à 2278 m sous le pic de Thoumasset:DSCN6887.JPG

Descente vers la cabane de la Sabine et montée le long du ruisseau du Soulanet. Je passe au col au centre:DSCN6894.JPG

Passage aux deux étangs à 2379 m:DSCN6910.JPG

Et le sublime étang du Soulanet, frontière au fond:DSCN6926.JPG

Le pic de la Sabine et l’étang de la Sabine d’en bas; de là on voit que la descente du pic est raide.DSCN6932.JPG

Je décide de descendre par la rive droite du ruisseau de la Sabine. Au début, il y a un chemin mais très rapidement, je le perd. Le retour étant long, je ne prend pas de risques et repasse rive gauche.DSCN6937.JPG

Je n’ai rencontré personne sauf aux cabanes où les gens s’agglutinent pour une raison qui m’est opaque.

Je n’ai vu que très peu d’animaux: 1 isard et 2 chevreuils, étonnant.

Une belle balade avec plein de spots de bivouacs  mais il faut marcher!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s